• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La méditation est essentielle

La méditation est essentielle - Victor Gonzales

J’avais un rendez-vous pour un traitement de Mésothérapie du visage, que je voulais tester et qui s’est révélé extraordinairement efficace, puis je devais rentrer chez moi pour me changer. Une fête était prévue chez des amis et j’avais envie de m’habiller particulièrement bien pour cette soirée. L’été était chaud et, après une journée de travail bien chargée, je n’avais qu’une envie : me délasser sous une douche tiède et mettre des vêtements propres. L’odeur du tissu fraîchement lavé est, ce qu’il me faut quand j’ai eu chaud toute la journée. Mes chemises d’été sont en lin, en coton ou un mélange des deux. Repasser le lin nécessite de l’application, car des plis se forment pendant que le vêtement est porté, si je n’ajoute pas une aide au repassage, comme me l’a appris ma mère. Légèrement amidonné, le tissu marque moins les plis. C’est une astuce dont j’use quotidiennement, même pour mes cols.

Je ne souhaite pas qu’ils soient trop raides, par contre ils doivent tenir impeccablement, c’est une exigence que j’ai. Se sentir bien habillé, c’est être dans une sensation de confort tout en étant élégant. J’essaie toujours une pièce qui composera ma garde-robe avant de l’acheter. Faire les boutiques avec moi, cela revient à passer plusieurs heures à arpenter les rues de la ville dans tous les sens. Mon style, je le cultive en entretenant un certain art de vivre, car pour être beau, je dois avant tout être détendu. Tous les matins, je médite pendant une dizaine de minutes, au saut du lit. Cette pratique fréquente lisse mes traits et me prépare à aborder sereinement le nouveau jour. De même, quand je sors, quelques exercices de yoga me donnent de l’énergie tout au long des réjouissances.

Mon programme était donc tout tracé avant que je rejoigne mes amis. Mais, en arrivant à mon immeuble, j’ai constaté que je ne pouvais pas accéder à mon condo. Une équipe de secours descendait madame Hugo, une locataire qui habite le troisième étage. Une bonne demi-heure plus tard, j’ai pu pénétrer dans mon foyer, mais le temps était compté. J’avais une mission, qui m’avait été confiée par quelques connaissances : je devais passer chez un fleuriste, une commande de bouquets avait été passée et je devais la rapporter à la fête. En me pressant, tout de même, je n’ai pas dévié de l’emploi du temps que je m’étais fixé et je suis arrivé, à l’heure fixée, à la réception.

 

The author:

author

Bonjour je me prénomme Victor et je suis un mordu du monde des affaires et depuis quelques années déjà par la technologie. Père avant tout et marié avec une femme formidable, je siège sur plusieurs conseils d’administration et je coache plusieurs jeunes loups en affaire. J’ai un bonheur immense à partager mes connaissances et à apprendre d’une nouvelle génération très dynamique.