• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La nouvelle collection printemps-été

La nouvelle collection printemps-été - Victor Gonzales

Je n’avais pas vu que le temps était devenu pluvieux, et je m’étais arrêté au restaurant du coin pour prendre un café. La douceur printanière qui régnait en ce mois de mai, m’avait décidé à mettre une simple veste, et je regrettais mon choix, maintenant que l’ondée se muait en averse. J’étais coincé dans ce restaurant tant qu’elle ne cesserait pas. Heureusement, j’avais un magazine avec moi. Sur la mode masculine, il donnait toutes les dernières tendances actuelles, et les journalistes qui y écrivaient des chroniques, disséquaient les défilés, pour mettre à la portée d’un homme comme moi, les secrets d’alcôve de la haute-couture pour homme. Ma femme appréciait ce souci du détail, que je portais à mes tenues. Elle m’avait encouragé dans l’achat d’une canne à pommeau d’ivoire, en forme de dragon, que j’avais vue chez un antiquaire. Pour les occasions, je me costumais en véritable dandy et ma canne ajoutait une touche d’élégance à ma tenue.

J’avais découvert un magasin de prêt-à-porter en accompagnant mon filleul à sa formation en gestion de patrimoine, qui lui avait été recommandé par de nombreux amis qui l’avaient suivie. Les chemises et les cravates en vitrine me plurent, et j’entrais alors pour regarder plus attentivement le reste de leur collection. Je vis une vraie mine d’or dans ce magasin qui avait tout ce qu’il me fallait pour que je sois bien habillé, même des boutons de manchette. Des foulards légers, en coton, de différentes couleurs, devinrent un des accessoires indispensables que je mettais presque tout le temps. Les chaussettes et les caleçons qui leur étaient assortis, furent un achat que je fis en grande quantité. Je devins un habitué de cette boutique, et je puisais mon inspiration dans leurs rayonnages pour les cadeaux que j’avais à trouver, évidemment uniquement pour des hommes.

En feuilletant ma revue, je vis une publicité pour une marque de vêtements qui m’était inconnue. Le mannequin pris en photo présentait un modèle de chemise unie, bordeaux, qui était du plus bel effet. J’allais, grâce à mon téléphone, sur Internet pour trouver ce modèle de chemise qui me plaisait. Le site de cette marque était plutôt bien fait et je pus, en quelques clics, me commander la chemise. D’après le message que je reçus, je devais m’attendre à recevoir le colis quatre jours plus tard. La pluie était passée, et je pouvais sortir, à nouveau. Je mis ma veste et mon foulard, je sortis et je me dirigeais vers la maison, quand la sonnerie de mon téléphone retentit.

 

The author:

author

Bonjour je me prénomme Victor et je suis un mordu du monde des affaires et depuis quelques années déjà par la technologie. Père avant tout et marié avec une femme formidable, je siège sur plusieurs conseils d’administration et je coache plusieurs jeunes loups en affaire. J’ai un bonheur immense à partager mes connaissances et à apprendre d’une nouvelle génération très dynamique.